LES MALADIES RARES

15 Juin 2015

Un court métrage sur le diagnostic de la maladie rare

Le jour où j’ai appris la maladie

Pour réaliser le court-métrage « Le jour où j’ai appris la maladie », ce sont les familles de Kemil et ses amis qui ont joué les acteurs pour sensibiliser un large public au quotidien des accompagnants d’enfants souffrant de maladies rares.

Vous y découvrirez que l’annonce d’une maladie rare est un chemin chaotique, parfois sans fin, et vécue de façon singulière par chaque famille.

De l’errance au non-diagnostic d’un enfant, des nuits passées aux urgences, des attentes interminables pour les rendez-vous… Des instantanés de vie qui montrent combien l’annonce d’une maladie rare est imprévisible et unique ! « Je salue la performance des parents qui ont incarné leurs propres rôles. Le court-métrage est à leur image : touchant et engagé », souligne Sandra Bouira, Présidente de Kemil et ses amis.

Bon à savoir :

Les maladies dites rares sont celles qui touchent un nombre restreint de personnes et posent, par conséquent, des problèmes spécifiques liés à cette rareté. Le seuil admis en Europe est d’une personne atteinte sur 2 000. Actuellement, plus de 7 000 maladies rares ont été répertoriées, avec des causes encore inconnues dans la grande majorité des cas.

Il ne faut pas les confondre avec les maladies orphelines qui désignent les maladies qui n’ont aucun traitement efficace. Bien souvent, les maladies rares sont également orphelines car il est complexe de développer une solution thérapeutique pour un nombre très faible de malades.

Pin It on Pinterest

Share This